Les Jours parallèles

Extraits

 
 

La femme de neige

La femme de neige,

Au soleil affine sa silhouette,

Les rondeurs superflues,

Qu’elle avait renforcées,

Dans le froid de la nuit,

Autour des hanches,

Auprès des cuisses,

S’effacent doucement.


Le rayon de soleil,

Frise sur la neige des pores de glace,

J’y vois le grain soyeux de la peau,

La douceur de satin,

Le moirage d’une étoffe rare,

Quand la caresse se fait,

Légère et douce.


La femme de neige,

Au soleil se découvre doucement,

Allongée, reposée,

Elle laisse glisser des parfums d’elle.

Le sein caressé par la bise,

Laisse voir le bouton d’une perce-neige,

Que mon souffle chaud,

    Va permettre d’éclore,…

 

Écorce

Ecorce,écorce,écorche moi

Les veines de ton bois

Me sont à fleur de peau,

Bois mort écorché vif.


Écharde, écharde écharpe-moi

En caressant ce tronc

Tu m’escarbilles encore,

Saillie d’aiguilles pénétrante.


Ce feu qui brûle et brûle en moi,

Tu me fais faire feu de tout bois,

Me consumant d’amour,

Me crépitant d’étoiles.


Écorce écorce, écorche-moi,

Écharde, écharpe, échappe-toi !

Cliquez sur les photos pour découvrir d’autres textes